Aventure en gravure, suite.

Deuxième semaine!
Après une heure trente de pérégrinations en transports en commun, me voici prête à imprimer ma seconde apsara gravée sur zinc. La fois précédente, j'avais oublié de le dire, j'avais pris un grand plaisir à graver-dessiner une seconde apsara dans le vernis tendre: avec une pointe lourde, c'était comme dessiner avec un crayon. Je n'avais cependant pas le droit à l'erreur: quand c'est gravé, c'est gravé. Après le plexi c'était un pur bonheur!
Nouveau ballet feuilles blanches mains noires. Rotation du volant de la grande presse en bois. Et le premier dessin sort....très gris. Je n'avais pas assez essuyé ma plaque!
Nouvel essai et cette fois il est trop pâle. Corinne me conseille de le mettre de côté et d'y revenir en monotype.
Troisième essai et c'est mieux. Encore un et je suis assez contente. Mais j'ai les épaules courbaturées.
Pause. Une tasse de thé et je reprends ma plaque sur laquelle je dépose des encres rouges et jaunes en larges touches. Retour à la presse avec mon second essai tout pâle. J'obtiens un effet intéressant mais la danseuse sacrée a disparu. Nettoyage de la plaque et ré-encrage en bleu de la silhouette. Rapide l'encrage et sort de la presse un dessin que Corinne aime . Allez! Jugez plutôt.

second essai

premier essai

dernier essai


Commentaires

Articles les plus consultés

Enfant rêveur, Paysage bis et Paysages: quand le hasard fait bien les choses...

"Vivre libre" et " La faucheuse" sont vendues!

Respect des artistes à Vauréal