Une semaine plus tard je commence les différentes manipulations nécessaires avant de pouvoir envisager d'imprimer. C'est long! D'abord il faut ôter la gomme arabique que Corinne a déjà déposé pour avancer mon travail. On rince. On efface au white spirit. On rince. On dépose l'encre à monter. Puis on dépose un mélange gomme arabique et acide nitrique. On sèche. Et? On rince à nouveau. Je me mélange dans les actions. Vient enfin le moment de préparer l'encre à imprimer. Je ne veux pas de noir mais un rouge foncé que je dois préparer. La patouille, j'aime bien. Encrer la pierre puis le rouleau. Saisir la technique puis enfin, j'encre ma pierre. arrivé à ce stade il vaut mieux ne pas avoir oublié de préparer ses feuilles. Heureusement, Corinne y a veillé.
J'ai d'ailleurs oublié de décrire toute la partie réglage de la presse! Un monstre qui nécessite 3 mains et une jambe pour la faire marcher...
Enfin les premiers tirages! j'y ai passé près de trois heures... Voici les résultats. Il n'y a que Fantasme car la petite pierre s'est montrée récalcitrante, même si avec l'intervention de Corinne les derniers tirages se sont améliorés. Mais bon! 
Mi-novembre, je passe aux autres couleurs: car je vais tirer cette lithographie en trois couleurs! Il faut repartir de zéro pour chacune d'elles. La litho c'est de la musculation, croyez-moi.



Commentaires

Articles les plus consultés