La gourmande - Dessin encre et pastel - Annick Chenu



L'inspiration est venue du travail d'un pâtissier souffleur et fileur de sucre:
Jean-paul Chevreux à Objat ( près de Brive la Gaillarde).
Sur une photo, les lignes de l'une de ses réalisations ont attiré mon regard.
Rapide crayonné avant de poursuivre dans mon atelier.
Un dessin encre et pastel à l'huile a pris forme.
Les lignes m'inspirant toujours, je poursuis avec la linogravure. Travail en cours…

La gourmande est le nom du bateau. Pourquoi?
Ceux qui me connaissent ont déjà éclaté de rire!




Encre et pastel - Peintre graveur A.Chenu
Matrice premier passage
La gourmande - Tirage sur papier de soie - Annick Chenu







Land art naturel dans les forêts de Sao Tomé...


Grouillement immobile...


scarifications?

Etrange parure végétale

Défensif

Tatouage de scorpion.

Ecorces et racines font du land art à sao Tomé


Les plages désertes de Sao Tomé

L'eau est à 28°C!
A part les enfants (et encore) et les touristes fort peu nombreux, il n'y a pas grand monde qui se baigne.
Le haut des plages près de la route est souvent jonché d'ordures, mais près de l'eau ou dans les coins reculés, c'est magnifique!
Praia Inhame partie ouest

Praia Inhame partie est

Praia Priscina


































Praia Peix 
Praia Gran

Praïa Inhame: deuxième jour

Au lever du soleil, vers 5h30, je suis réveillée par les chants d'oiseaux.
Bienvenue au paradis!
A part cette variété de pigeon, ils sont difficiles à capturer car de la taille d'un moineau et très vifs.
Sauf la veuve dominicaine trop occupée à sa danse de séduction.





ce mâle Veuve dominicaine tente de séduire sans grand succès la femelle ci-dessous

Franchement elle se demande ce qu'il a à s'agiter ainsi!

Voyage sur l'île de Sao Tomé au large de l'Afrique de l'ouest.

Premier jour:
d'abord la chaleur, 32°C.
Puis l'humidité qui me fait regretter l'évolution: où sont donc passées mes branchies?
200.000 habitants répartis sur les 2 îles dont 100.000 ont moins de 16 ans. La sortie des écoles, collèges et lycée est spectaculaire!
Nous allons dans le sud à bord d'un taxi. Seul ou presque sur la route, les piétons se dispersent à coup de klaxon: personne n'aurait l'idée saugrenue de rester sur l'asphalte face à un véhicule.
Nous terminons les deux heures de route sur une piste défoncée et dans le noir total.
Parfois une vache, un cochon surgissent du néant. Beaucoup de chiens aussi. Et des lapouses que nous ne faisons qu'entrapercevoir sans savoir ce que c'est. Trois jours plus tard nous apprendrons qu'il s'agit de civettes.
Il est 20h quand nous descendons du véhicule à Praïa Inhame: zone de non stress.
Là nous découvrons l'animal qui grouille sur la plage.
Ils sortent au crépuscule et rentrent au petit matin. Photo A.Chenu
Ces crabes se déplacent très très vite, certains "volent" littéralement sur le sable! Leur nombre est impressionnant mais ils sont parfaitement inoffensifs et très peureux.
Les bernards l'hermitte sont plus discrets mais très nombreux aussi. Ils évitent de tomber dans les trous des crabes.
Photo A.Chenu

Photo A.Chenu

Elles rivalisent de beauté! Photos d'A. Chenu

Corolle froissée - Annick Chenu Habit rouge - Annick Chenu Présent et futur - Annick Chenu Epanouissement - Annick Chenu ...

Articles les plus consultés